« Vocabulaire illustré de l’ornement, par le décor de l’architecture et des autres arts » d’Evelyne Thomas

Docteur en Histoire de l’art et chercheur correspondant du Centre André Chastel ERHAM (Equipe de Recherche sur l’Histoire de l’Architecture Moderne) Evelyne Thomas a publié aux éditions Eyrolles, en 2012, le très beau « Vocabulaire illustré de l’ornement ». Cet ouvrage, présenté comme un dictionnaire et richement illustré, sera très prochainement en jeu sur la page fan JEMA.

Guillochis - Musée du Louvre ©Evelyne Thomas

Guillochis – Musée du Louvre ©Evelyne Thomas

Quel parcours vous a amené écrire ce « Vocabulaire de l’ornement » ?
J’ai suivi un parcours atypique, en commençant par m’intéresser au monde slave et par enseigner la langue russe, avec déjà le goût des mots ainsi qu’une passion pour l’art animalier, dans les bijoux scythes notamment. Je me suis ensuite orientée vers l’histoire de l’art et j’ai exploré le champ de l’architecture. Chercheur, je participe aujourd’hui à des colloques et publie des articles et des contributions sur l’architecture et sur l’ornement.

Cet ouvrage est la suite logique de ma thèse sur « Le système ornemental de la première Renaissance française » – menée sous la direction de Jean Guillaume au Centre d’Etudes Supérieures de la Renaissance, à Tours en 1998 -, pour laquelle j’ai été amenée à m’intéresser, pendant de nombreuses années, au vocabulaire de l’ornement. J’étais régulièrement sollicitée, par mes amis ou mes collègues historiens d’art, aussi bien pour la signification d’un mot, que pour connaître le nom d’un motif ornemental. Je recevais également des photos d’ornements que l’on me demandait d’identifier. L’écriture de ce livre à été le moyen de répondre à cette demande et de transmettre les connaissances que j’avais acquises au cours de ces années.

"Vocabulaire illustré de l'ornement, par le décor de l'architecture et des autres arts" par Evelyne Thomas. éd. Eyrolles ©Evelyne Thomas

« Vocabulaire illustré de l’ornement, par le décor de l’architecture et des autres arts » par Evelyne Thomas. éd. Eyrolles ©Evelyne Thomas

Comment se sont déroulées vos recherches ?
Pour étudier l’ornement comme je le fais, depuis une vingtaine d’années, il est nécessaire d’effectuer des recherches aussi bien dans les manuscrits, que dans les ouvrages et les dictionnaires anciens, afin de retrouver le nom des motifs ornementaux – dont certains ont changé de sens en fil du temps -, et découvrir des représentations d’ornements. C’est un travail extrêmement méticuleux pour lequel j’ai du rédiger des centaines de fiches et pris des milliers de photographies, en France et à l’étranger, pour constituer un corpus de l’ornement.
La bourse que j’ai eu la chance d’obtenir à l’Ecole française de Rome, pour travailler à la bibliothèque Hertziana, m’a aussi permis d’étudier plus particulièrement la filiation des motifs, de l’Antiquité à la Renaissance. J’ai également beaucoup appris auprès des artisans d’art, tels que des doreurs, des encadreurs, des restaurateurs de meubles ou des couvreurs ornemanistes.

De quelle volonté cet ouvrage est-il né ?
J’ai voulu que ce livre soit un outil scientifique, destiné à normaliser le vocabulaire de l’ornement qui s’est constitué au fil des siècles, par strates successives, avec des mots d’origine « savante » (formés à partir du latin et du grec par exemple) et des mots utilisés dans les métiers d’art. Cet ouvrage intéresse, à ce titre, un large public, aussi bien les professionnels de l’ornement (historiens d’art, restaurateurs, sculpteurs, compagnons tailleurs de pierre, ébénistes…) que les traducteurs interprètes, les guides conférenciers, les antiquaires ou les commissaires priseurs. Souhaitant que ce livre ne soit pas uniquement réservé aux spécialistes, un index visuel permet de le rendre accessible au plus grand nombre – amateurs passionnés ou curieux du patrimoine.

Rinceau en lyre formé de deux dauphins affrontés dans un candélabre - Musée national de la Renaissance château d'Ecouen ©Evelyne Thomas

Rinceau en lyre formé de deux dauphins affrontés dans un candélabre – Musée national de la Renaissance château d’Ecouen ©Evelyne Thomas

L’image est essentielle et tient une place importante dans ce « Vocabulaire de l’ornement » qui comprend 850 photographies couleurs, accompagnant la définition des mots. Constitué en deux parties « l’image et le mot » et « le mot et l’image », le livre permet d’amener au premier plan ce qui est habituellement considéré comme secondaire, tels que les piécettes, les oves, les candélabres ou les chapeaux de triomphe. Les différents motifs – romans, gothiques, ou de la Renaissance -, y sont également regroupés dans des pages spécifiques.

L’approche de cet ouvrage se veut résolument pédagogique, et cherche à apprendre à « voir » l’ornement, à regarder avec attention ce que l’on pense être, à tort, une simple répétition de motifs, à découvrir sa beauté et à apprécier combien il est source d’invention.

Pour en savoir plus : ici

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s