La ferronnerie d’art : un métier d’exception à découvrir pour les JEMA

Passionné de ferronnerie d’art, Laurent Dardilhac travaille principalement l’acier mais pas seulement, depuis 2008 dans son atelier « Atmos’fer », afin de réaliser  des créations traditionnelles ou contemporaines, faites sur mesure et à la main. A l’occasion des JEMA, l’artisan recevra le public sur rendez-vous dans son atelier de Nexon (Limousin).

Garde corps découpe laser et escalier ©Laurent Dardilhac-Atmosfer

Garde corps découpe laser et escalier ©Laurent Dardilhac-Atmosfer

Baignant depuis toujours dans les métiers du métal, Laurent Dardilhac a suivi, à l’origine, une formation pour être tourneur-fraiseur, en charge de l’usinage – la fabrication et la mise en forme de pièces par enlèvement du métal – et une formation de soudure. Passionné par la ferronnerie d’art et autodidacte, l’artisan a appréhendé ce métier d’exception au contact du savoir-faire des professionnels de sa région. « J’ai toujours travaillé dans la ferronnerie, explique-t’il, j’ai débuté en réalisant des travaux plus personnels, et progressivement j’ai investit dans du matériel. Mes rencontres avec des ferronniers d’art – et un en particulier -, mieux qu’un stage, m’ont permis de perfectionner mon savoir-faire ».

Garde-corps de piscine ©Laurent Dardilhac-Atmosfer

Garde-corps de piscine ©Laurent Dardilhac-Atmosfer

Le ferronnier d’art réalise dans son atelier « Atmos’fer » de nombreuses créations pour lesquelles il travaille, au quotidien, avec des architectes. « C’est un travail de collaboration, précise Laurent Dardilhac, les architectes construisent le projet autour de la maison et je participe à tout ce qui a trait à la ferronnerie, aussi bien en extérieur qu’en intérieur, voir même pour l’aménagement, notamment pour la réalisation de bibliothèque, d’étagères ou de salon de jardin ».

Avant de réaliser ses pièces, pour lesquelles l’artisan d’art joue le plus souvent sur les associations de matières – fer et porcelaine de Limoges, fer et verre ou fer et vitrail -, de nombreuses étapes, telle que la conception graphique du projet, sont indispensables. « Le dessin du projet est une phase essentiellement, affirme l’artisan d’art, notamment lorsqu’on associe différentes matières à l’acier ou à l’inox comme je le fais. Pour la découpe au laser, très précise et faite par un automate, le travail de programmation est également capital ».

Arche de cirque réalisée bénévolement en 2012 pour recréer un chapiteau à ciel ouvert pour l'école de cirque de Nexon ©Laurent Dardilhac-Atmosfer

Arche de cirque réalisée bénévolement en 2012 pour recréer un chapiteau à ciel ouvert pour l’école de cirque de Nexon ©Laurent Dardilhac-Atmosfer

L’approche de Laurent Dardilhac, résolument contemporaine, marque la volonté de faire découvrir une autre facette de son métier. « Je cherche à proposer des choses nouvelles en allant vers des techniques qui ne sont pas forcément exploitées aujourd’hui, indique le ferronnier d’art. L’association de matières créée du design. On peut associer à un escalier en métal, comme je l’ai fait, un grand panneau de verre, ou imaginer, en fer et en bois, une passerelle suspendue entre le bout de l’escalier et le début des chambres ».

L’artisan d’art développe également un aspect industriel en employant des structures métalliques (des poutres de fer servant à construire les anciens bâtiments industriels). « Pour proposer des créations, toujours originales, j’utilise également des verres de couleur peu connus, comme des carreaux vert granit, noir mat ou noir brillant, explique Laurent Dardilhac. J’ai associé, par exemple, du granit au fer noir dans une cuisine rouge ». Toutes les pièces produites par le ferronnier sont traitées à la peinture Epoxy, une peinture technique, cuite à 190°C couvrant un large panel de couleurs et de textures.

Laurent Dardilhac dans son atelier " Atmosfer " à Nexon

Laurent Dardilhac dans son atelier  » Atmosfer  » à Nexon

Impliqué et soucieux de transmettre ce savoir-faire acquis au fil des années, Laurent Dardilhac travaille actuellement sur un projet de table, en fer et en verre, qu’il mettra en place, pendant une semaine au mois d’avril, avec un jeune stagiaire de 3ème, curieux de connaître les techniques de ce métier d’art.

Garde corps volutes ©Laurent Dardilhac-Atsmofer

Garde corps volutes dans une descente de cave ©Laurent Dardilhac-Atsmofer

Pour les Journées Européennes des Métiers d’Art, les 5, 6 et 7 avril, Laurent Dardilhac ouvrira au public, sur rendez-vous, les portes de son atelier « Atmos’fer » afin de faire découvrir aux visiteurs son travail sur un projet en cours, à l’étape de conception ou de réalisation. Dans l’atelier, une pièce aménagée présentant des réalisations du ferronnier d’art, sera également l’occasion d’approcher ce savoir-faire d’exception.

Atelier " Atmosfer " à Nexon, Limousin

Atelier  » Atmosfer  » à Nexon, Limousin

Pour en savoir plus : ici

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s